Compagnie RAConte

Claire
GUILLERMIN

Conteuse - publics de tous âges

Je suis devenue conteuse par amour du conte.

L’urgence de dire les contes, cette exigence intérieure m’a fait devenir conteuse. Je ne connais pas d’autre récit qui disent la nature humaine avec une telle force et une telle économie de moyens: peu de mots, des images fortes.

Les contes parlent
d'un chemin de vie

Le conte se dit… Dans le moment où il est dit, dans la présence au public et la présence du public, le conte s’ouvre à sa vraie dimension. Nous sommes ensemble autour d’un récit, l’une raconte, les autres écoutent, le conte se déploie.
Silence intérieur !

Compagnie raconte

J’aime que les contes disent un chemin. Chaque héros, chaque héroïne est un être en devenir faible, fragile, comme nous le sommes tous. Les contes disent qu’il est toujours possible de grandir, malgré les épreuves.  Quelle merveilleuse façon de dire notre vie d’êtres humains, toujours en devenir, toujours ébranlé par les aléas de la vie, parfois abattus et avançant quand même, un pas après l’autre.

J’aime les contes merveilleux, ce monde hors du temps, qui nous entraine vers la rêverie, vers une candeur de l’enfance, prête à tout croire.  On y croise des rois et des princesses, on y combat des bêtes à neuf têtes, on y découvre des trésors fabuleux. Emportés par le fil du récit, on se laisse guider.  On y entend l’écho du monde On pressent la voix de tous ceux qui ont raconté auparavant.

J’aime les facéties, la sagesse des simples. Rire ensemble, quelle belle façon de se rencontrer !

Claire GUILLERMIN

En ce début de XIX° siècle, je ne sais rien de plus urgent que de raconter, raconter encore. Partager une parole commune est un idéal sans cesse renouvelé. Découvrir avec bonheur que ces récits existent sous d’autres cultures, d’autres cieux, que nous avons ces récits en commun, pose les bases d’une fraternité avec les êtres humains du monde

Les
Spectacles

Mon œuvre de conteuse : construire un répertoire.

Mon idéal : dire le conte qui parlera à chacune des personnes qui sont là, ce jour-là, à ce moment-là.

Voyages
VoyagesTout public à partir de 7 ans - Durée 1h15 à 1h30
Lire plus
J’apporte mon répertoire, « mes » contes, ceux que j’ai tant porté, exploré, qu’ils ne demandent qu’à être dits. Ils offrent une palette de couleurs, d’émotions, de fantaisie et de profonds mystères. J’aime choisir au moment de conter, selon le lieu, le public, l’inspiration. J’aime ce moment, où, parmi tous les possibles, une évidence s’impose et un conte se déploie. Comme pour composer un bouquet, il me faudra trouver ceux qui s’harmonisent …ou qui surprennent. Une racontée réussie demande de l’audace, de la rigueur et de la poésie.
Splendeurs d’Orient- Contes des Mille et Une Nuits
Splendeurs d’Orient- Contes des Mille et Une NuitsTout public à partir de 8 ans - Durée : 1h15 à 1h30
Lire plus
Que va-t-il se passer lorsque la générosité a poussé à tout donner, même ce que l’on n’a pas ? Pourquoi faut-il tout quitter pour pouvoir enfin vivre sa vie ?
Savetier, cordier, voleur, roi, vizir, génie, mille et un personnages peuplent une foisonnante plongée en Orient

Merveilleux, sagesse, humour se côtoient au cœur des Mille et une nuits pour une, deux ou trois racontées :
Histoires extraordinaires de gens ordinaires
Merveilles de l’amour
Génies et merveilles.

Comme les trésors trouvés dans les Nuits, je puise dans ces récits et j’en suis enrichie. Je les partage et ils ne s’épuisent pas….
Va je ne sais où, chercher je ne sais quoi
Va je ne sais où, chercher je ne sais quoiTout public, adultes et enfants à partir de 8 ans - Durée 1h15
Lire plus
Un simple soldat, Fiodor, et sa femme, d’une beauté sublime. Le Tsar en sera jaloux et l’enverra au loin « Va je ne sais où chercher je ne sais quoi ». Fiodor part… Il y a de l’amour et de la jalousie, de l’étrange et de l’émerveillement, de l’aventure et des rencontres au cœur de ce grand conte russe.

J’ai découvert dans les contes russes d’Afanassiev un monde sauvage et familier, des images étonnantes, des femmes puissantes : L’héroïne frappe le sol de son pied et se métamorphose, la vieille convoque tous les animaux du ciel et de la terre, et ils répondent à son appel. Chaque nouveau conte est plus fabuleux que le précédent, certains sont drôles, d’autres étranges, les ours et les loups vivent dans la proche compagnie des hommes. Le merveilleux des contes russes s’ouvre comme une fenêtre, et… Quand le conte se termine, nous savons seulement que nous avons fait un grand voyage.
Conte et contrebasse
Conte et contrebasse
Lire plus
La musique est un récit d’une autre nature. Le musicien apporte sa sensibilité pour nourrir l’écoute du conte. En parallèle ou en contrepoint, ensemble ou dans le silence de l’autre, la contrebasse et le conte tracent un chemin commun.
François Marsat est contrebassiste. Nous cheminons ensemble depuis plusieurs années, à la recherche de l’harmonie. La rencontre des deux arts est une source d’inspiration féconde.

Notre répertoire commun nourrit deux spectacles
Conte de mon Isba : spectacle jeune public à partir de 5 ans Conte et contrebasse : spectacle tout public, adultes e enfants à partir de 7 ans
Les voyages d’Ulysse
Les voyages d’UlysseTout public partir de 9 ans - Collèges et lycées Durée : 1h15
Lire plus
Parti de Troie, Ulysse est engagé dans un voyage fabuleux. Lui ne songe qu'au retour dans son île, mais d'escale en escale, des rencontres et des épreuves l'attendent encore.

L’Odyssée, quel récit ! L’envie de raconter s’est heurtée à « comment » raconter? J’ai choisi de me centrer sur la narration des chants V à XIII, les récits chez Alcinoos, ceux qui racontent le voyage du retour. J’ai choisi de la raconter avec mes propres mots, souhaitant que tous, lecteurs ou non, aient le gout de cette aventure extraordinaire. J’espère donner envie d’aller se plonger dans l’épopée et dans le récit d’Homère.

D'après l'Odyssée, d'Homère

Conter
au collège,à l’école

Le conte est un formidable outil d’éducation. Par la narration il permet de développer l’oral et l’apprentissage de la langue.  Par son propos, il aborde toutes les grandes questions de la vie, l’évolution de l’homme et sa place dans la société.

Claire GUILLERMIN

Les contes sont faits pour être racontés. Ils ont les caractéristiques de l’oralité : récits structurés dont chaque narration créée une nouvelle version. Repérer la structure du récit, la logique des enchainements, fait travailler la structuration de la pensée et de la parole.  Raconter avec ses propres mots demande précision du vocabulaire, de la conjugaison, de la grammaire. Le travail sur la langue se met en place pour servir le récit, ce qui lui donne du sens.  

 

Je travaille avec des professeurs de 6° depuis plusieurs années. J’interviens tout au long de l’année dans la classe pour raconter et faire raconter.  Ensuite les élèves racontent, seuls ou à plusieurs. Ils apprennent à s’écouter mutuellement, à tenir compte de la parole de l’autre.  Ils s’entraident pour faire avancer le récit.

Enfin, ils vont raconter à d’autres : autres classes, parents… L’essentiel est de raconter à un « vrai » public, ce qui donne du sens à la parole.

Chaque intervention est co-construite avec l’enseignant(e). Je propose du répertoire, des pistes de travail, des exercices, mais les chemins sont aussi multiples que les classes, et chaque année, chaque classe est nouvelle.

Je constate avec plaisir que les enseignant (e)s s’approprient ces outils, et diversifient ainsi leur approche de l’oral.

Depuis 2 ans, au collège Molière de Beaufort en Anjou, nous associons la vidéo à l’apprentissage de l’oral. Autre langage, outil qui aiguise la curiosité des jeunes. Vidéo et conte se nourrissent mutuellement. En 2018-2019 ce travail a abouti à un webdocumentaire « Citoyens du conte ». https://www.citoyensduconte.com/

Claire GUILLERMIN

En 2019-2020, nous élaborons une mini websérie « Conte et moi ». Pour ce travail , le collège a obtenu le soutien financier de  la Fondation de France.

Certaines classes participent au projet CAP Conte, initié par l’association Fleurs de Conte 

D’autres projets sont en cours avec des classes de grande section/CP.

L’atelier
du conte

L’atelier du conte est ouvert à des conteurs amateurs qui veulent progresser dans leur pratique du conte.

 Il se déroule 1 fois par mois, à la bibliothèque de Beaufort en Anjou, Pole de Ressource Conte. Les conteurs amateurs viennent avec les contes qu’ils veulent travailler, leurs questions. Il y a un temps d’échange, un temps consacré à la découverte du répertoire du conte, un temps d’atelier ou chacun/chacune raconte.   Chaque personne progresse à son rythme, dans une ambiance bienveillante et solidaire.

Cet atelier est porté par l’atelier du Rempart. Information et inscriptions au 02 41 80 39 04.

Fermer le menu